Pictoparle, douzième sprint

Dou­zième sprint de l’application Pic­to­parle, un outil de com­mu­ni­ca­tion alter­na­tive et aug­men­tée des­ti­né aux per­sonnes en situa­tion de défi­cience visuelle ren­con­trant des dif­fi­cul­tés dans la com­mu­ni­ca­tion orale. On peut bien sûr aller voir ce qui s’est pas­sé lors des sprints pré­cé­dents, car je par­le­rai ici uni­que­ment des avan­cées de la der­nière semaine.

Cette semaine, j’ai tra­vaillé à deux aspects com­plé­men­taires : assem­blage d’un pro­to­type de boî­tier en medium, et amé­lio­ra­tion de l’ap­pli­ca­tion.

Boîtier en medium

La semaine pas­sée, j’a­vais fina­li­sé la com­mande de découpe chez Sculp­teo, et j’ai reçu cette semaine par la poste les dif­fé­rents élé­ments décou­pés, prêts à l’as­sem­blage. L’en­semble était très bien pro­té­gé pour un envoi par la poste.

Le patron de découpe avait été ajus­té au plus près, pour que l’as­sem­blage puisse se faire juste en force. Mais cer­taines petites pièces tenaient dif­fi­ci­le­ment, et je vou­lais m’as­su­rer que le boî­tier ne se démonte pas. Je me suis donc atte­lé à l’as­sem­blage par col­lage de l’en­semble des élé­ments, l’oc­ca­sion de faire un beau time­laps (je com­mence à me prendre au jeu du you­tube game) :

Assem­blage avec super­glue des élé­ments du boî­tier de Pic­to­parle.

J’ai ain­si pu obser­ver quelques menus détails qu’il me fau­dra ajus­ter sur le patron de découpe :

  • Dimi­nuer de quelques dixièmes de mil­li­mètres la hau­teur de la planche, pour que l’as­sem­blage se passe bien. En effet, j’ai dû pon­cer un peu les planches pour qu’elles passent sans for­cer dans le boî­tier.
  • Ajus­ter les fenêtres des hauts-par­leurs, dont le cadre supé­rieur est trop fin. En effet, j’en ai cas­sé un pen­dant l’as­sem­blage, car il faut for­cer un peu pour que les par­ties s’emboîtent, et je n’a­vais pas fait atten­tion à la soli­di­té de ces par­ties fines.

Excep­té ça, je suis très très content du ren­du final, qui sera je crois plei­ne­ment fonc­tion­nel. Il ne me reste plus qu’à tes­ter avec de vraies planches ther­mo­gon­flées, ça sera pour la semaine pro­chaine.

Amélioration de l’application

J’ai pris le temps d’a­mé­lio­rer Pic­to­parle sur plu­sieurs points, en sui­vant les obser­va­tions que j’a­vais pu faire lors de sa décou­verte par plu­sieurs uti­li­sa­trices. La vidéo ci-des­sous pré­sente l’u­ti­li­sa­tion de Pic­to­parle avec toutes ces amé­lio­ra­tions :

Uti­li­sa­tion de Pic­to­parle avec le boî­tier en medium, et les amé­lio­ra­tions récentes de l’ap­pli­ca­tion.

En résu­mé, voi­ci les amé­lio­ra­tions appor­tées avec cette ver­sion :

  • Amé­lio­ra­tion de la détec­tion des QRcodes, en rédui­sant le temps entre deux ten­ta­tives de recon­nais­sance.
  • Modi­fi­ca­tion de la pre­mière page, plus gra­phique, et sans texte inutile.
  • Amé­lio­ra­tion de l’in­ter­face uti­li­sa­teur, et notam­ment de la navi­ga­tion entre les dif­fé­rentes pages de l’ap­pli­ca­tion. L’en­semble est (je l’es­père) main­te­nant plus intui­tif.
  • Ajout de pré-réglages de tailles d’é­crans dans les pré­fé­rences pour sim­pli­fier la confi­gu­ra­tion de l’ap­pli­ca­tion.
  • Ajout d’une planche oui/non, conçue pour une réso­lu­tion plus petite, per­met­tant une démons­tra­tion fonc­tion­nelle sur smart­phone.

Prochains sprints

Les pro­chains sprints seront l’oc­ca­sion de tes­ter de manière plus inten­sive Pic­to­parle, et de l’a­mé­lio­rer pour que son uti­li­sa­tion devienne tou­jours plus confor­table. Par­mi les amé­lio­ra­tions atten­dues, je pense par exemple à l’a­mé­lio­ra­tion de la détec­tion du QRcode, et au réglage du double tap. Je l’ai évo­qué plus haut, il sera éga­le­ment néces­saire d’a­jus­ter un peu le patron du boî­tier pour évi­ter de devoir pon­cer les pièces à la récep­tion.

Pictoparle, onzième sprint

Onzième sprint de l’application Pic­to­parle, un outil de com­mu­ni­ca­tion alter­na­tive et aug­men­tée des­ti­né aux per­sonnes en situa­tion de défi­cience visuelle ren­con­trant des dif­fi­cul­tés dans la com­mu­ni­ca­tion orale. On peut bien sûr aller voir ce qui s’est pas­sé lors des sprints pré­cé­dents, car je par­le­rai ici uni­que­ment des avan­cées de la der­nière semaine.

Utiliser ses propres voix

La prin­ci­pale contri­bu­tion visible de ce sprint concerne la pos­si­bi­li­té d’u­ti­li­ser des enre­gis­tre­ments per­son­na­li­sées plu­tôt que la syn­thèse vocale d’An­droid. Cela a impli­qué de modi­fier à la fois la fabrique de pic­to­parle et l’ap­pli­ca­tion pic­to­parle. La vidéo ci-des­sous en pré­sente le fonc­tion­ne­ment :

Démons­tra­tion de l’in­té­gra­tion de sons enre­gis­trés dans l’ap­pli­ca­tion Pic­to­parle.

La fabrique de Pic­to­parle per­met donc d’as­so­cier à chaque pic­to­gramme un son enre­gis­tré au préa­lable, que l’on peut char­ger par bou­ton dédié, ou par glisser/déposer. Le fichier zip trans­mis à la tablette contient donc main­te­nant des fichiers au for­mat mp3 en plus des fichiers image.

Amélioration de la stabilité de l’application

Plu­sieurs cor­rec­tions d’ins­ta­bi­li­té de l’ap­pli­ca­tion ont été appor­tées. En par­ti­cu­lier, deux bugs qui fai­saient plan­ter l’ap­pli­ca­tion sont main­te­nant cor­ri­gés, l’un au démar­rage de l’ap­pli­ca­tion, l’autre lors de la sup­pres­sion d’une planche per­son­na­li­sée.

Préparation de futures expérimentations

Les échanges avec Sculp­teo ont per­mis d’a­jus­ter le modèle pour la découpe laser, et je devrais avoir entre les mains pro­chai­ne­ment les pièces d’un boî­tier près à l’as­sem­blage.

Nous avons tra­vaillé autour des besoins d’une uti­li­sa­trice, en conce­vant une seconde planche per­son­na­li­sée, et en tra­vaillant sur des enre­gis­tre­ments et net­toyages de voix pour une écoute fluide.

Pictoparle, dixième sprint

Dixième sprint de l’application Pic­to­parle, un outil de com­mu­ni­ca­tion alter­na­tive et aug­men­tée des­ti­né aux per­sonnes en situa­tion de défi­cience visuelle ren­con­trant des dif­fi­cul­tés dans la com­mu­ni­ca­tion orale. On peut bien sûr aller voir ce qui s’est pas­sé lors des sprints pré­cé­dents, car je par­le­rai ici uni­que­ment des avan­cées de la der­nière semaine.

Cette semaine, il s’a­gis­sait de réa­li­ser les der­niers ajus­te­ments avant d’en­voyer le patron pour le décou­page laser. J’ai donc tra­vaillé sur plu­sieurs élé­ments. Pas de vidéo, mais plein de petits tra­vaux répar­tis un peu par­tout sur le pro­jet.

Amélioration de l’assemblage

L’as­sem­blage des planches et de la boîte a été amé­lio­rée lors du pré­cé­dent sprint, mais me sem­blait encore dif­fi­cile à prendre en main. J’ai donc ajou­té une épais­seur sup­plé­men­taire de chaque côté de la planche, pour faci­li­ter le gui­dage.

Le connec­teur en trois couches pour faci­li­ter l’as­sem­blage entre la planche et le boî­tier.

Ajout de fenêtres latérales

Afin de lais­ser un accès aux bou­tons de la tablette, ain­si qu’à la prise casque et la prise usb, j’ai ajou­té des fenêtres laté­rales au boî­tier. C’est ce qui m’a pris le plus de temps, car je vou­lais rendre les choses les plus flexibles pos­sibles, dans l’i­dée de pou­voir prendre en charge rapi­de­ment d’autres tablettes.

Au pre­mier plan, la fenêtre per­met­tant d’u­ti­li­ser les bou­tons de la tablette, et la prise usb. Au second plan, la fenêtre per­met­tant de connec­ter par une prise jack un casque ou une petite enceinte.

Uniformisation de l’orientation de découpe

Jus­qu’à pré­sent, le sens de découpe des pièces pour fabri­quer le boî­tier et la planche était un peu inco­hé­rent. Par­fois les pièces étaient décou­pées face exté­rieure vers le haut, par­fois l’in­verse. J’ai donc pris le temps de tout réorien­ter pour une découpe côté faces inté­rieures, afin d’a­voir un ren­du le plus propre pos­sible des arêtes.

J’ai uti­li­sé blen­der pour véri­fier cette bonne orien­ta­tion, en colo­rant en bleu la par­tie supé­rieure du maté­riau avant sa découpe. Le ren­du ci-des­sous confirme que tout est bon main­te­nant.

La sur­face supé­rieure de la planche a été colo­rée en bleue avant décou­page puis assem­blage, pour véri­fier la cohé­rence de l’o­rien­ta­tion

Protection du papier thermogonflé

Dans le cas d’une uti­li­sa­tion intense, notam­ment pen­dant les repas, je cher­chais un moyen de pro­té­ger les par­ties en papier ther­mo­gon­flé. J’ai donc essayé un ver­nis trans­pa­rent mat en bombe. Une fois sec, j’ai tes­té avec suc­cès l’im­per­méa­bi­li­té des planches. On pour­ra donc les laver faci­le­ment.

Tests d’im­per­méa­bi­li­té après ver­nis­sage

Expérimentations de collage

J’ai éga­le­ment fait quelques essais de col­lage du papier ther­mo­gon­flé sur le cadre de planche. Le résul­tat obte­nu avec un colle repo­si­tion­nable en bombe n’est pas très satis­fai­sant, et je suis reve­nu comme sou­vent à la colle « sou­ris » que j’u­ti­lise depuis quelques temps pour mes assem­blages pré­cis.

Pré­cise, facile à posi­tion­ner, et très solide, ça semble être la tech­nique la plus adap­tée, même avec cette feuille impri­mée au sprint pré­cé­dent avec un pro­blème d’é­chelle.

Assem­blage col­lé du papier ther­mo­gon­flé et du car­ton-bois

Commande d’un découpage

Les patrons de décou­page pour machine outil prêtes, j’ai donc com­man­dé une découpe sur le site scu­pl­teo. Basés dans la région pari­sienne, ils pro­posent des ser­vices très simple d’u­ti­li­sa­tion de fabri­ca­tion, notam­ment pour découpe laser. En atten­dant que mon fablab de proxi­mi­té rouvre, c’é­tait la solu­tion la plus simple pour obte­nir un pre­mier modèle en medium près à tes­ter.

Inter­face de véri­fi­ca­tion de la découpe sur le site du pres­ta­taire

J’ai aus­si com­man­dé des planches A4 de medium en 2 mil­li­mètres d’é­pais­seur, pour pré­pa­rer la suite des fabri­ca­tions.

Quelques planches de medium pour les pro­chains décou­pages

Prochains développements

Les pro­chaines semaines seront l’oc­ca­sion de tes­ter la pre­mière ver­sion en medium, pro­ba­ble­ment avec plu­sieurs planches, pour tes­ter la mani­pu­la­tion de l’en­semble… À suivre !

Outil de planification de collectif

Cette année, j’ai eu la chance de voir plu­sieurs pro­jets de recherche être rete­nus par l’or­ga­nisme finan­ceur où nous l’a­vions pro­po­sé. En par­ti­cu­lier, l’ANR PRCE ACTIV­map a com­men­cé en mars 2020, pour quatre années de tra­vail col­lec­tif autour de la repré­sen­ta­tion de l’es­pace pour les défi­cients visuels. Une manière de conso­li­der l’ac­ti­vi­té menée depuis quelques temps au sein de Com­pas.

Quand on est nom­breux à tra­vailler sur une période longue, avec un calen­drier pré­vi­sion­nel éta­blit, il est impor­tant de pou­voir se sou­ve­nir de ces enga­ge­ments que l’on a pris. Il est indis­pen­sable de visua­li­ser les échéances, les réunions d’a­van­ce­ment, les moments clés pro­gram­més.

J’a­vais repé­ré Time­line de Jason Reis­man comme un outil inté­res­sant pour géné­rer des frises chro­no­lo­giques en svg à par­tir d’une des­crip­tion struc­tu­rée en json.

Il man­quait cepen­dant des fonc­tion­na­li­tés que j’ai ajou­tées dans un fork que l’on retrouve sur mon github. On peut donc main­te­nant indi­quer des dates incer­taines, décrire les dates sous une forme Jun 11, 2020 + 5 months, mais sur­tout la géné­ra­tion de fichiers au for­mat ical. En cou­plant cet outil avec l’ins­tance Sea­file de mon uni­ver­si­té, on a donc un moyen d’a­li­men­ter auto­ma­ti­que­ment les calen­drier des participant·e·s à par­tir d’un fichier json simple à édi­ter.

Pictoparle, neuvième sprint

Neu­vième sprint de l’application Pic­to­parle, un outil de com­mu­ni­ca­tion alter­na­tive et aug­men­tée des­ti­né aux per­sonnes en situa­tion de défi­cience visuelle ren­con­trant des dif­fi­cul­tés dans la com­mu­ni­ca­tion orale. On peut bien sûr aller voir ce qui s’est pas­sé lors des sprints pré­cé­dents, car je par­le­rai ici uni­que­ment des avan­cées de la der­nière semaine.

Cette semaine a été l’oc­ca­sion de faire mani­pu­ler Pic­to­parle à une uti­li­sa­trice, ain­si qu’à deux pro­fes­sion­nelles qui accom­pagnent le pro­jet : une ergo­thé­ra­peute et une ortho­pho­niste. C’é­tait aus­si la pre­mière impres­sion ther­mo­gon­flée d’une planche géné­rée par la fabrique de Pic­to­parle, et conçue spé­cia­le­ment pour une acti­vi­té bien iden­ti­fiée : le repas.

Planche ther­mo­gon­flée inté­grée au pro­to­type de Pic­to­parle.

De ces échanges et expé­ri­men­ta­tions, plu­sieurs points d’a­mé­lio­ra­tion ont été iden­ti­fiés, qui ont été en par­tie implé­men­tées cette semaine. En voi­ci une liste sans ordre, mais qui donne une idée des pro­blé­ma­tiques et implé­men­ta­tions réa­li­sées :

  • Les fichiers géné­rés par la fabrique sont main­te­nant nom­més à la fois par le nom de l’ac­ti­vi­té, mais aus­si par l’i­den­ti­fiant unique qui lui est asso­cié, afin de pou­voir dis­tin­guer les dif­fé­rentes ver­sions de fichiers que l’on peut choi­sir de géné­rer pen­dant un pro­ces­sus de concep­tion.
  • Modi­fi­ca­tion de la forme du méca­nisme d’as­sem­blage, pour assu­rer une inser­tion sur une plus longue sec­tion, comme illus­tré dans l’i­mage en haut de cette page.
  • Ajout d’un para­mètre per­met­tant de régler le ratio d’im­pres­sion, afin de cor­ri­ger le pro­blème des impri­mantes qui n’im­priment pas réel­le­ment à l’é­chelle deman­dée. La consé­quence est très visible sur la pho­to ci-des­sus pré­sen­tant la planche ther­mo­gon­flée inté­grée au pro­to­type, où le docu­ment a été net­te­ment réduit. C’est un pro­blème bien connu des ensei­gnants, qui doivent régu­liè­re­ment jon­gler avec leurs réglages d’im­pres­sion. On pro­pose dans l’in­ter­face un pre­mier docu­ment à impri­mer, avec dif­fé­rentes mises à l’é­chelle, afin de trou­ver celle cor­res­pon­dant aux capa­ci­tés de l’im­pri­mante.
  • Ajout d’un para­mètre pour ajou­ter un vide de confort autour de chaque pic­to­gramme, s’il n’a pas été pré­vu dans l’i­mage.
  • Prise en charge des images au ratio dif­fé­rent de celui pré­sen­té, avec une mise à l’é­chelle res­pec­tant le ratio ini­tial.
  • Révi­sion com­plète des docu­ments géné­rés pour l’im­pres­sion et le ther­mo­gon­flage, afin d’en faci­li­ter la découpe et l’as­sem­blage. En par­ti­cu­lier, ajout de poin­tillés de gui­dage du décou­page, et pro­po­si­tions de découpe per­met­tant d’é­vi­ter aux deux feuilles (ther­mo­gon­flée, et pic­to­gramme) de se super­po­ser au niveau des pic­to­grammes.
  • Ajout de plu­sieurs illus­tra­tions sur la page de fabrique de la boîte, afin de rendre plus com­pré­hen­sible les dif­fé­rents para­mètres à choi­sir.
  • Refonte de la page per­met­tant de fabri­quer une planche, afin de la rendre plus simple d’u­ti­li­sa­tion.
  • Fina­li­sa­tion de la géné­ra­tion de patrons pour la fabri­ca­tion de la boîte, et cor­rec­tion de nom­breuses erreurs grâce à un assem­blage vir­tuel dans blen­der.
  • Début d’im­plé­men­ta­tion de la découpe d’ou­ver­tures dans les côtés de la boîte, afin de déga­ger les dif­fé­rents bou­tons, connec­tiques et hauts-par­leurs. Démons­tra­tion avec les deux ouver­tures pré­vues pour les hauts-par­leurs de la tablette Leno­vo, visible sur l’as­sem­blage vir­tuel.

La vidéo ci-des­sous pré­sente l’as­sem­blage vir­tuel du boî­tier et d’une planche dans blen­der, afin de véri­fier la bonne concep­tion de cha­cune des par­ties.

Assem­blage vir­tuel des élé­ments du boî­tier en accé­lé­ré, pour véri­fier leur bon décou­page.

D’autres amé­lio­ra­tions moins visibles et cor­rec­tions de bugs ont été appor­tées à la fabrique de Pic­to­parle, qui s’a­mé­liore chaque semaine un peu plus.

Prochains développements

Il reste encore une bonne par­tie de la découpe des ouver­tures à implé­men­ter, et l’as­sem­blage boîtier/planche est encore faci­le­ment amé­lio­rable. Une fois ces der­niers points réa­li­sés, il s’a­gi­ra de l’en­voyer à la fabri­ca­tion, peut-être chez Sculp­teo, avant que mon fablab de proxi­mi­té ne reprenne son acti­vi­té.

Pictoparle, huitième sprint

Hui­tième sprint de l’application Pic­to­parle, un outil de com­mu­ni­ca­tion alter­na­tive et aug­men­tée des­ti­né aux per­sonnes en situa­tion de défi­cience visuelle ren­con­trant des dif­fi­cul­tés dans la com­mu­ni­ca­tion orale. On peut bien sûr aller voir ce qui s’est pas­sé lors des sprints pré­cé­dents, car je par­le­rai ici uni­que­ment des avan­cées de la der­nière semaine.

Cette semaine, j’ai prin­ci­pa­le­ment tra­vaillé à l’a­mé­lio­ra­tion de la fabrique de Pic­to­parle. La vidéo ci-des­sous pré­sente son fonc­tion­ne­ment com­plet, per­met­tant de géné­rer les patrons de fabri­ca­tion de la boîte et des planches :

La fabrique de Pic­to­parle, pré­sen­ta­tion des pages qui génèrent les patrons de fabri­ca­tion de la boîte et des planches

La nou­veau­té majeure de cette ver­sion est donc la géné­ra­tion des fichiers de fabri­ca­tion des par­ties solides de Pic­to­parle : la boîte, et le sup­port rigide de chaque planche. Ces patrons de découpe sont pro­po­sés en deux for­mats : le pdf pour un décou­page manuel, et le dxf pour le pilo­tage d’une machine-outil comme une décou­peuse laser.

Il manque encore quelques détails dans le patron de fabri­ca­tion de la boîte, et il me res­te­ra à vali­der ces plans par la fabri­ca­tion d’une boîte com­plète en sui­vant ces patrons, mais l’es­sen­tiel est implé­men­té.

J’ai éga­le­ment pro­fi­té de ce sprint pour implé­men­ter le glisser/déposer des images des pic­to­grammes, pour faci­li­ter la concep­tion des planches :

Concep­tion d’une planche par glis­ser dépo­ser

On remar­que­ra que les des­crip­tions asso­ciées à chaque pic­to­gramme (qui sont lues par la syn­thèse vocale de l’ap­pli­ca­tion) sont déduites auto­ma­ti­que­ment du nom du fichier glis­sé. On peut donc pré­pa­rer très faci­le­ment une planche, sans devoir réa­li­ser de double sai­sie.

Prochains développements

Les pro­chains déve­lop­pe­ments concer­ne­ront la fina­li­sa­tion de l’ex­port des patrons de découpe, en y inté­grant notam­ment les ouver­tures laté­rales faci­li­tant l’ac­cès aux bou­tons de la tablette, et déga­geant les hauts-par­leurs.

Une pre­mière impres­sion ther­mo­gon­flée de planche per­met­tra éga­le­ment de faire tes­ter com­plè­te­ment le pro­to­type à une uti­li­sa­trice.