Pictoparle, onzième sprint

Onzième sprint de l’application Pic­to­parle, un outil de com­mu­ni­ca­tion alter­na­tive et aug­men­tée des­ti­né aux per­sonnes en situa­tion de défi­cience visuelle ren­con­trant des dif­fi­cul­tés dans la com­mu­ni­ca­tion orale. On peut bien sûr aller voir ce qui s’est pas­sé lors des sprints pré­cé­dents, car je par­le­rai ici uni­que­ment des avan­cées de la der­nière semaine.

Utiliser ses propres voix

La prin­ci­pale contri­bu­tion visible de ce sprint concerne la pos­si­bi­li­té d’u­ti­li­ser des enre­gis­tre­ments per­son­na­li­sées plu­tôt que la syn­thèse vocale d’An­droid. Cela a impli­qué de modi­fier à la fois la fabrique de pic­to­parle et l’ap­pli­ca­tion pic­to­parle. La vidéo ci-des­sous en pré­sente le fonc­tion­ne­ment :

Démons­tra­tion de l’in­té­gra­tion de sons enre­gis­trés dans l’ap­pli­ca­tion Pic­to­parle.

La fabrique de Pic­to­parle per­met donc d’as­so­cier à chaque pic­to­gramme un son enre­gis­tré au préa­lable, que l’on peut char­ger par bou­ton dédié, ou par glisser/déposer. Le fichier zip trans­mis à la tablette contient donc main­te­nant des fichiers au for­mat mp3 en plus des fichiers image.

Amélioration de la stabilité de l’application

Plu­sieurs cor­rec­tions d’ins­ta­bi­li­té de l’ap­pli­ca­tion ont été appor­tées. En par­ti­cu­lier, deux bugs qui fai­saient plan­ter l’ap­pli­ca­tion sont main­te­nant cor­ri­gés, l’un au démar­rage de l’ap­pli­ca­tion, l’autre lors de la sup­pres­sion d’une planche per­son­na­li­sée.

Préparation de futures expérimentations

Les échanges avec Sculp­teo ont per­mis d’a­jus­ter le modèle pour la découpe laser, et je devrais avoir entre les mains pro­chai­ne­ment les pièces d’un boî­tier près à l’as­sem­blage.

Nous avons tra­vaillé autour des besoins d’une uti­li­sa­trice, en conce­vant une seconde planche per­son­na­li­sée, et en tra­vaillant sur des enre­gis­tre­ments et net­toyages de voix pour une écoute fluide.