Paris, la forme d’une ville, de Michaël Darin

Alors que le pro­jet ACTIV­map vient d’ob­te­nir le sou­tien de l’Agence Natio­nale de la Recherche, je conti­nue à m’in­té­res­ser aux ques­tions d’urba­nisme et de car­to­gra­phie.

Et quoi de mieux qu’un mois de juillet cani­cu­laire pour se plon­ger dans un bon bou­quin. Je suis donc tom­bé à la média­thèque de jaude sur un exem­plaire de Paris, la forme d’une ville, de Michaël Darin, sous-titré pré­cis d’a­na­to­mie urbaine, du moyen-âge à nos jours. 216 pages riche­ment illus­trées de pho­tos récentes et d’ar­chives, de plans, de cartes, de des­sins de façades…

Outre ces très bonnes illus­tra­tions, j’ai beau­coup aimé l’angle déve­lop­pé par l’au­teur, qui pro­pose pas à pas de com­prendre la stuc­ture de la ville, depuis l’é­chelle du bâti­ment jus­qu’au Paris du péri­phé­rique. On per­çoit au fil des siècles qui passent le com­plexe mélange de cha­cune des déci­sions poli­tiques, par­fois sui­vies d’ef­fets, jamais plei­ne­ment abou­ties, et des volon­tés indi­vi­duelles, des usages pri­vés de la ville, qui ont fait de la capi­tale ce qu’elle est aujourd’­hui.

On y retrouve l’his­toire de pro­me­nades et des bou­le­vards, évo­quée dans Paris-Londres, les modi­fi­ca­tions constantes des voies de cir­cu­la­tion pour satis­faire aux nou­veaux modes de trans­port, les pro­ces­sus d’ex­pan­sion de la ville, et les dif­fé­rentes typo­lo­gies de quar­tiers et de rues.

Tou­jours illus­trés de pho­to­gra­phies, les cha­pitres se suivent, évo­quant l’hé­té­ro­gé­néi­té de style ou d’é­poque d’une rue, celles qui au contraire ont une cohé­rence, les lotis­se­ments, les îlots restruc­tu­rés, les pro­jets archi­tec­tu­raux du XXe siècle…

À dévo­rer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.