Toujours plus de Radio Campus

Il y a près d’un an, j’é­vo­quais quelques-unes de mes acti­vi­tés radio­pho­niques. Au menu, par­ti­ci­pa­tion occa­sion­nelle à quelques émis­sions, mais sur­tout ani­ma­tion d’une émis­sion bi-men­suelle, les aven­tures du comte de Mala­man­teau. La ren­trée étant main­te­nant bien enta­mée, j’a­vais envie d’é­crire ici un peu plus au sujet de la suite de ces acti­vi­tés.

Conseil d’administration de la radio

Dès la fin de l’an­née 2011, j’a­vais pris l’ha­bi­tude avec Tho­mas de par­ti­ci­per en tant qu’in­vi­té au CA de la radio, afin de com­prendre un peu com­ment tout ça fonc­tionne. Et puis fina­le­ment, au début de l’an­née 2012, j’ai deman­dé à entrer au CA, et suis donc main­te­nant membre admi­nis­tra­teur de la radio. Voi­là une acti­vi­té pas­sion­nante bien que très pre­nante. En effet, la ges­tion quo­ti­dienne d’une asso­cia­tion avec trois employés, et une volon­té de qua­li­té d’an­tenne, ça implique pas mal de choses : orga­ni­sa­tion de la ren­trée, par­ti­ci­pa­tion à des com­mis­sions telle que la com­mis­sion grille d’an­tenne (pour sélec­tion­ner les nou­velles émis­sions) ou la com­mis­sion geek (on tra­vaille sur le site inter­net, mais il nous manque des brase), recru­te­ment de nou­veaux employés, etc. Pas mal de déci­sions à prendre, la par­ti­ci­pa­tion à plein d’ac­ti­vi­tés, d’a­ni­ma­tions, d’ac­tions. Voi­là quelque chose d’hu­mai­ne­ment très riche.

La panthère rouge

J’a­vais com­men­cé la radio il y a quelques années comme chro­ni­queur occa­sion­nel dans l’é­mis­sion la pan­thère rouge. J’a­vais tou­jours dans l’i­dée d’y par­ti­ci­per, mais le manque de temps m’en empê­chait. Pour la der­nière de l’an­née 2011–2012, Lise m’a tout de même pro­po­sé d’y par­ti­ci­per, et le sujet abor­dé — le par­ti pirate — ne pou­vait que me moti­ver. Allez donc tendre une oreille à cette der­nière de la sai­son prin­ci­pale, émis­sion qui parle de révo­lu­tion. Depuis, la pan­thère rouge a repris du micro pour une nou­velle sai­son, et là aus­si, vous y trou­ve­rez un conte­nu plein d’in­té­rêt. Fon­cez !

Les aventures du comte de Malamanteau, saison 2

Tout comme la pan­thère rouge, l’é­mis­sion les aven­tures du comte de Mala­man­teau a repris en sep­tembre 2012 la route des stu­dios. En repre­nant qua­si­ment le même for­mat et la même équipe, l’é­mis­sion a repris le 19 sep­tembre, avec une des­ti­na­tion ori­gi­nale, inti­tu­lée sum­mer-trip. Tou­jours du bon son, plein de choses pas­sion­nantes, de la culture et de la pas­sion.

La pelle à tarte

Et puis­qu’une seule émis­sion, c’est un peu facile, j’ai déci­dé cette année de me lan­cer avec quelques amis dans deux nou­velles émis­sion. La pre­mière s’in­ti­tule la pelle à tarte. Il s’a­git d’une émis­sion sati­rique et poli­tique, emme­née par une équipe de 7 per­sonnes : Alice, Cécile, Claire, Lise, Fran­çois, Pierre et moi-même. Le thème de la pre­mière émis­sion était « le fas­cisme en milieu sous-marin ». L’oc­ca­sion d’a­bor­der plein de sujets plus ou moins graves, sur un ton tou­jours très déca­lé. Pro­mis, bien­tôt le pod­cast sera en ligne.

Science alors !

La der­nière émis­sion à laquelle je par­ti­cipe s’ap­pelle Science alors !. Comme l’in­dique le site de l’é­mis­sion, il s’a­git de faire dia­lo­guer chaque mois sciences dures et sciences humaines autour d’un sujet com­mun. Des inter­views, des invi­tés, des chro­niques rafraî­chis­santes, un agen­da local scien­ti­fique, voi­là plein de choses à décou­vrir, dans cette émis­sion ani­mée avec Cécile et Claire. Après la pre­mière émis­sion qui abor­dait la ques­tion de l’in­té­rêt de la recherche, que vous pou­vez écou­ter en ligne, le 22 octobre nous explo­re­rons quelques-unes des réponses pos­sibles à la ques­tion : « le pro­grès, une idée rétro­grade ? »

One thought on “Toujours plus de Radio Campus”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.