Feuilleton

Il y a peu, j’é­vo­quais ici le titre XXI. Autant la maquette, que le conte­nu, ou encore le mode de dis­tri­bu­tion et le finan­ce­ment m’a­vaient arrê­té, et je crois avoir pris l’ha­bi­tude d’at­tendre ce titre à chaque nou­velle sai­son.

couverture Feuilleont

Et puis récem­ment, aux détours des rayon­nages d’un libraire, je suis tom­bé sur la revue Feuille­ton. Là encore, une maquette soi­gnée, cette fois-ci dans un for­mat A5, avec des illus­tra­tions superbes, un papier très soi­gné, un prix simi­laire, et encore une fois pas de publi­ci­té. Le titre était intri­guant, posé non loin de XXI, mais rien en le feuille­tant n’in­di­quait le concept : pas d’in­tro­duc­tion, pas d’a­vant-pro­pos d’un rédac­teur en chef, rien. Juste une com­pi­la­tion d’ar­ticles au for­mat un peu plus long que dans XXI. On aurait presque dit des nou­velles, à sur­vo­ler un ou deux textes. Et tou­jours cette maquette très élé­gante. Je me suis donc lais­sé ten­té, et c’est ain­si que j’ai décou­vert le deuxième numé­ro du titre, avec son dos­sier sur l’A­frique.

Com­ment résu­mer la revue Feuille­ton en quelques mots ? Il s’a­git d’un OVNI, quelque chose entre jour­na­lisme et lit­té­ra­ture. Les articles abordent des sujets très dif­fé­rents, sou­vent très inté­res­sants, entre his­toire contem­po­raine, péri­pé­ties et actua­li­té, qui à chaque fois ne manquent pas de sur­prendre le lec­teur et de pous­ser à la réflexion, voire d’é­clai­rer quelques faits poli­tiques plus ou moins récents. On découvre ain­si dans ce numé­ro com­ment le LSD est arri­vée à Hol­ly­wood dans les années 50, sou­te­nue par des psys en place, ou encore com­ment le cyclisme apporte au Rwan­da une lueur d’es­poir pour cer­tains après la guerre fra­tri­cide des années 90. Sou­vent tra­duit de l’a­mé­ri­cain, dans l’en­semble assez récents, ces textes sont à pico­rer comme des nou­velles, et rafraî­chissent l’es­prit. J’es­père que ce titre conti­nue­ra long­temps à fleu­rir sur les éta­gères des libraires aver­tis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.