Le fonds ancien de l’ENSAM d’Aix-en-Provence

Il y a peu j’é­tais à Aix-en-Pro­vence pour par­ti­ci­per à SMI 2010, une confé­rence où je pré­sen­tais une par­tie de mes tra­vaux de recherche réa­li­sés à la fin de ma thèse. Cette confé­rence avait lieu à l’école natio­nale supé­rieure d’Arts et Métiers, ins­tal­lée depuis 1843 dans des bâti­ments ayant aupa­ra­vant accueilli des reli­gieux. La confé­rence était pas­sion­nante, j’ai eu l’oc­ca­sion de par­ta­ger de nom­breuses dis­cus­sions très inté­res­santes avec les autres par­ti­ci­pants.

En marge de la confé­rence, j’ai éga­le­ment eu la chance de dis­cu­ter avec la res­pon­sable de la biblio­thèque de l’é­cole. Au fil de la conver­sa­tion, nous en sommes venus à par­ler de fonds ancien. Elle m’a alors décrit le fonds que pos­sède l’é­cole, et a gen­tille­ment accep­té de me le pré­sen­ter. C’est ain­si que j’ai pu entrer dans les deux pièces situées au second étage d’un bâti­ment de l’é­cole, où sont ins­tal­lés ces livres anciens.

C’é­tait assez impres­sion­nant de décou­vrir ces ouvrages, sélec­tion­nés au fil des ans et pré­sen­tés ici dans des biblio­thèques au charme cer­tain. En quelques mots, il s’a­git d’un fonds inté­res­sant, car il repré­sente une pho­to­gra­phie de l’en­sei­gne­ment que l’on pro­po­sait voi­là plus d’un siècle aux futurs ingé­nieurs. Il semble qu’il n’y ait pas réel­le­ment d’ou­vrages rares, l’in­té­rêt rési­dant plus dans la com­pi­la­tion de ces docu­ments. À noter tout de même quelques docu­ments spé­ci­fiques à l’é­cole, tel que les numé­ros de la revue publiée pen­dant de nom­breuses années, recueillant les avan­cées des ingé­nieurs issus de l’é­cole. La visite était vrai­ment pas­sion­nante, notam­ment grâce à la pas­sion et la pré­ci­sion de notre hôte.

Bien que sans finan­ce­ment réel, ce fonds est régu­liè­re­ment mis en valeur, afin de faire par­ta­ger au plus grand nombre ce patri­moine de l’his­toire uni­ver­si­taire natio­nale. Ain­si, en plus des ani­ma­tions orga­ni­sées au moment des jour­nées du patri­moine, un tra­vail de numé­ri­sa­tion et de cata­lo­gage est en cours, ce qui faci­li­te­ra la consul­ta­tion de ce fonds. On en trouve déjà quelques traces sur la page consa­crée au fonds sur le site de l’é­cole, ou encore sur e‑corpus. Gageons que ce tra­vail de numé­ri­sa­tion (et d’OCR pour cer­tains docu­ments) sera un franc suc­cès.

3 thoughts on “Le fonds ancien de l’ENSAM d’Aix-en-Provence”

  1. Mer­ci pour ce article élo­gieux, mes col­lègues et moi en sommes très tou­chés. C’est vrai que nous met­tons du coeur à l’ou­vrage et sommes heu­reux d’in­té­res­ser notre public sen­sible à la valo­ri­sa­tion du patri­moine écrit de notre Ecole. Soyez le bien­ve­nu entre nos murs, si votre che­min vous conduit encore une fois sur Aix-en-Pro­vence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.