Cycles de sommeil, premiers résultats

Dans un pré­cé­dent billet, je vous par­lais de ma ten­ta­tive d’explo­ra­tion des cycles de som­meil, sans ins­tru­men­ta­tion par­ti­cu­lière, juste avec un crayon et un réveil (ou un appa­reil pho­to numé­rique, à la manière de David). J’ai mis un peu de temps avant de col­lec­ter suf­fi­sam­ment de don­nées. J’en suis pour l’ins­tant à 23 nuits de som­meil exploi­tables. J’ai donc com­men­cé à écrire un script python d’exploration de sta­tis­tiques horaires (sous licence GPL v3).

En pre­mier lieu, il per­met natu­rel­le­ment de visua­li­ser le nombre d’heures de som­meil par jour :

Durée de sommeil par jour

Je me suis ensuite inté­res­sé aux durées de som­meil sans réveil consta­té, et se finis­sant sans réveil for­cé. C’est là qu’on devrait nor­ma­le­ment voir les dif­fé­rents cycles appa­raître.

Le pre­mier dia­gramme de répar­ti­tion que j’ai géné­ré en sui­vant cette méthode n’é­tait pas très satis­fai­sant à mes yeux, assez illi­sible à vrai dire, il ne repré­sen­tait pas ce que j’at­ten­dais :

Durées de sommeil sans réveil constaté

Et puis j’ai repen­sé aux infor­ma­tions que j’a­vais col­lec­tées sur l’In­ter­net avant de me lan­cer dans cette aven­ture. Notam­ment, les cycles de début de ses­sion de som­meil sont les plus pro­fonds. Les cycles sui­vants sont moins mar­qués, et sur­tout on ne des­cend plus en som­meil pro­fond. J’ai alors repris le dia­gramme sui­vant, mais en n’y repré­sen­tant pour chaque ses­sion de som­meil que la pre­mière durée de som­meil sans réveil qui soit suf­fi­sam­ment longue. J’es­pé­rais ain­si n’ex­traire que les réels cycles, quitte a obser­ver des durées doubles ou triples, si je ne m’é­tais pas réveillé entre deux cycles de début de ses­sion. Et bien il semble que ça marche un peu mieux :

Durées de sommeil sans réveil constaté (début)

Bon bien sûr, je n’ai pas encore assez de don­nées, mais en lisant ce dia­gramme, on peut pen­ser que mon cycle de som­meil est légè­re­ment supé­rieur à 100 minutes (une barre ayant une lar­geur de 6 minutes sur ce dia­gramme). On repère un pre­mier pic à envi­ron 104 minutes (plus ou moins 3 minutes), et sur­tout le second vers 207 minutes (plus ou moins 3 minutes), qui lui est bien mar­qué. Un écho après 300 minutes vien­drait confir­mer cette durée.

J’a­vais l’in­tui­tion d’a­voir un cycle de som­meil un peu plus long que les 90 minutes annon­cées clas­si­que­ment. Si les résul­tats que l’on com­mence à obser­ver se confirment quand suf­fi­sam­ment de mesures auront été faites, alors je sau­rai que je ne me suis pas trom­pé.

Enfin, le deuxième dia­gramme de ce billet porte un pic assez éle­vé aux envi­rons de 20 minutes, ce qui confir­me­rait que c’est une bonne durée de lon­gueur de sieste… À suivre donc !

Edit : suite à la remarque de Joss dans les com­men­taires, je viens de modi­fier le script, qui per­met main­te­nant de géné­rer deux graphes sup­plé­men­taires, en ne tenant compte soit que des nuits avec réveil for­cé final, soit des nuits sans réveil for­cé final :

Durées de sommeil sans réveil constaté (début, sans réveil forcé final)
Durées de sommeil sans réveil constaté (début, avec réveil forcé final)

En lisant ces deux dia­grammes, on a l’im­pres­sion que le bruit dans les durées est cau­sé par les nuits sans réveil pro­gram­mé. Mais le jeu de don­nées est bien trop faible pour en tirer une quel­conque conclu­sion, je crains. 23 jours, c’est pas encore assez.

9 thoughts on “Cycles de sommeil, premiers résultats”

  1. J’ai l’im­pres­sion que les résul­tats sont assez signi­fi­ca­tifs mal­gré le faible nombre d’é­chan­tillons.
    As tu assez de don­nées pour voir s’il y a une dif­fé­rence entre les nuits où tu n’as pas à te lever et les nuits où tu mets ton réveil ?
    Je crois avoir lu que les cycles s’al­lon­geaient quand on n’a pas des contraintes de réveil.

  2. Je n’a­vais pas connais­sance de cette dif­fé­rence. Mal­heu­reu­se­ment, le faible nombre de nuits ne per­met pas plei­ne­ment d’é­clair­cir ce point, même si les deux dia­grammes que je viens d’a­jou­ter au billet sont assez trou­blants. Mer­ci pour cette piste :)

  3. En fait, je crois que j’ai confon­du avec autre chose.
    Je pen­sais aux spé­léo­logues qui s’i­solent pen­dant des mois sans repères tem­po­rels, mais c’est leur rythme bio­lo­gique qui s’al­longe et non leur cycle de som­meil… donc rien à voir…
    Ceci dit, je pense que tes résul­tats peuvent être biai­sés par un réveil for­cé ; en géné­ral, on dort moins bien quand on sait qu’on doit se lever tôt (enfin, c’est mon cas) du coup tu te réveilles plus sou­vent… Mais vu les graphes, on ne peut trop pas conclure.
    Est ce que ton expé­rience conti­nue ?

  4. Oui, j’ai bien envie de conti­nuer, pour avoir plus de réa­li­sa­tions et confir­mer (ou infir­mer) ces résul­tats.
    Ce n’est à mes yeux pas contrai­gnant au quo­ti­dien, et la conclu­sion m’in­trigue.

  5. Je découvre ton blog à “ins­tant. Je suis contente de cet article parce que la ques­tion des cycles de som­meil m’in­trigue aus­si. Je sui­vrai ton autoex­pé­rience.

  6. Bon­jour jm,

    j’ai décou­vert ton article cet après-midi même, en cli­quant spon­ta­né­ment sur le pre­mier résul­tat de ma recherche dans Google Images ! C’est pas­sion­nant, mais est-ce tou­jours d’ac­tua­li­té ? As-tu conti­nué l’ex­pé­rience ? As-tu obte­nu de nou­veaux his­to­grammes ?

    Je suis très inté­res­sé car je mène de mon côté une expé­rience plus ou moins ana­logue et dis­pose à ce jour d’un jeu de don­nées de 264 nuits de som­meil, mais moins com­plet que le tiens car je ne liste que les heures de cou­cher et de lever. Néan­moins, ton blog m’a don­né quelques idées que je vais tes­ter dans les pro­chains jours !

  7. Je crois que les don­nées les plus com­plètes sont à peu de choses près celles pré­sentes dans un com­men­taire un peu plus haut : j’ai per­du l’ha­bi­tude de noter tout ça, et je n’ai plus main­te­nant le même confort de nuits (je suis iti­né­rant car en tran­si­tion thèse -> post-doc)…
    Cepen­dant tes explo­ra­tions m’in­té­ressent aus­si, et je suis content que ces quelques pistes t’aient don­né des idées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.