Pictoparle, treizième sprint

Trei­zième sprint de l’application Pic­to­parle, un outil de com­mu­ni­ca­tion alter­na­tive et aug­men­tée des­ti­né aux per­sonnes en situa­tion de défi­cience visuelle ren­con­trant des dif­fi­cul­tés dans la com­mu­ni­ca­tion orale. On peut bien sûr aller voir ce qui s’est pas­sé lors des sprints pré­cé­dents, car je par­le­rai ici uni­que­ment des avan­cées de la der­nière semaine.

Ce sprint a été l’oc­ca­sion d’as­sem­bler une ver­sion défi­ni­tive du deuxième pro­to­type phy­sique avec medium et papier ther­mo­gon­flé. Cela a per­mis d’i­den­ti­fier puis d’a­mé­lio­rer plu­sieurs détails dans les inter­ac­tions. La vidéo ci-des­sous pré­sente le fonc­tion­ne­ment com­plet du pro­to­type :

Démons­tra­tion du fonc­tion­ne­ment de Pic­to­parle, dans une ver­sion qua­si­ment prête à la dif­fu­sion.

Pen­dant ce sprint, j’ai véri­fié que la tech­nique de col­lage que j’a­vais pré­vu d’u­ti­li­ser assu­rait la tenue atten­due. Ce type de colle per­ma­nente en ruban est d’une tenue qui semble à toute épreuve.

Pen­dant ce sprint, j’ai éga­le­ment tra­vaillé sur la taille des QRCodes. Dans les ver­sions pré­cé­dentes, leur lar­geur était de 3 cen­ti­mètres, ce qui impo­sait d’a­voir en haut des planches une exten­sion rec­tangle.

Un QRcode impri­mé, deux QRcodes des­si­nés à la main.

En dimi­nuant la taille du QRcode, on gagne d’une part en com­pa­ci­té de la planche en reti­rant cette exten­sion, mais on amé­liore aus­si la détec­tion des planches. Avant cet ajus­te­ment, on devait gar­der sta­tique la planche avec un angle d’en­vi­ron 30 degrés pour que la détec­tion se fasse. Avec cette nou­velle dis­po­si­tion, l’angle est beau­coup plus natu­rel (de l’ordre de 10 degrés). Les QRcodes des­si­nés à la main sont bien sûr moins bien recon­nus, il me suf­fi­ra de les réim­pri­mer pour confir­mer leur fonc­tion­ne­ment.

La fabrique de pic­to­parle a bien sûr été mise à jour pour prendre en compte cette modi­fi­ca­tion, et les fichiers qu’elle génère cor­res­pondent à cette nou­velle dis­po­si­tion.

Mise en relief des pic­to­grammes par gom­mettes.

Pen­dant ce sprint, j’ai éga­le­ment réa­li­sé une planche au conte­nu « fun », com­po­sé de courts extraits de dia­logues de livres audios, pour expé­ri­men­ter un usage ludique, com­plé­men­taire de la fonc­tion ini­tiale de com­mu­ni­ca­tion alter­na­tive et aug­men­tée. L’ob­jec­tif est de faci­li­ter l’ap­pro­pria­tion de l’ou­til par le jeu. Pour cette planche, j’ai aus­si expé­ri­men­té l’u­ti­li­sa­tion de gom­mettes, une mise en relief alter­na­tive au ther­mo­gon­flage, et tout aus­si fonc­tion­nelle.

Plu­sieurs aspects ont éga­le­ment été amé­lio­rés dans la fabrique de pic­to­parle, comme iden­ti­fié lors du sprint pré­cé­dent. On peut citer l’a­jus­te­ment de la taille des planches pour un assem­blage sans frot­te­ment, et la modi­fi­ca­tion de la forme des fenêtres des­ti­nées à lais­ser le son pas­ser des hauts-par­leurs, pour évi­ter une fra­gi­li­té iden­ti­fiée pré­cé­dem­ment. Des faci­li­tés ont été appor­tées sur la géné­ra­tion du QRcode, sur les mes­sages d’er­reur en cas de mau­vais glisser/déposer.

L’ap­pli­ca­tion Pic­to­parle a éga­le­ment été amé­lio­rée sur de nom­breux aspects, à la fois dans la finesse des inter­ac­tions (détec­tion de la planche, détec­tion des double taps), mais éga­le­ment sur son ergo­no­mie de fonc­tion­ne­ment, en pre­nant en compte des uti­li­sa­tions aty­piques.

La ges­tion des planches avec conte­nus par­tiels (par exemple du son mais pas d’i­mage) a été conso­li­dée, notam­ment pour per­mettre la concep­tion de la planche « fun » pré­cé­dem­ment citée.

Et la suite ?

Avec ce sprint, je pense être arri­vé à une pre­mière ver­sion dif­fu­sable. La période esti­vale sera l’oc­ca­sion d’une petite pause dans le déve­lop­pe­ment de Pic­to­parle, où nous aurons l’oc­ca­sion de tes­ter l’ou­til en situa­tion réelle. J’i­den­ti­fie­rai pro­ba­ble­ment des amé­lio­ra­tions à appor­ter, mais je pense que ça sera à la marge.

Ren­dez-vous donc en sep­tembre, pour faire le point sur l’u­ti­li­sa­tion de cette pre­mière ver­sion com­plè­te­ment fonc­tion­nelle !