Pictoparle, septième sprint

Sep­tième sprint de l’application Pic­to­parle, un outil de com­mu­ni­ca­tion alter­na­tive et aug­men­tée des­ti­né aux per­sonnes en situa­tion de défi­cience visuelle ren­con­trant des dif­fi­cul­tés dans la com­mu­ni­ca­tion orale. On peut bien sûr aller voir ce qui s’est pas­sé lors des sprints pré­cé­dents, car je par­le­rai ici uni­que­ment des avan­cées de la der­nière semaine.

Cette semaine a été assez active. J’ai tra­vaillé sur le site inter­net pour le rendre plus lisible, j’ai ajou­té l’ex­port pdf des planches pour l’im­pres­sion sur la fabrique de Pic­to­parle, et j’ai fina­li­sé un pre­mier pro­to­type phy­sique, que nous avons pu tes­ter.

Site internet

J’ai refon­du le site inter­net de Pic­to­parle pour bien dis­tin­guer les pages expli­quant com­ment on peut uti­li­ser Pic­to­parle des pages qui décrivent le déve­lop­pe­ment et le fonc­tion­ne­ment interne de l’ou­til.

Cap­ture d’é­cran de la pre­mière page de Pic­to­Parle pré­sen­tant les trois étapes de l’u­sage : fabri­quer son dis­po­si­tif, conce­voir ses planches, uti­li­ser Pic­to­Parle

En sépa­rant ces deux par­ties, j’es­père rendre plus com­pré­hen­sible ce pro­jet à deux niveaux de lec­ture dif­fé­rents.

Planches prêtes à l’impression

J’ai ajou­té à la fabrique de pic­to­parle l’ex­port en pdf des deux pages qui per­met­tront à tout uti­li­sa­teur ou uti­li­sa­trice d’im­pri­mer ses propres planches. Chaque pdf ain­si expor­té est com­po­sé de deux pages : la pre­mière page avec les pic­to­grammes pour ther­mo­gon­flage, la seconde qui sera pla­cée au ver­so, en impres­sion simple, et qui com­porte le QRcode pour la détec­tion auto­ma­tique des planches.

Tech­ni­que­ment, j’ai uti­li­sé deux librai­ries très bien pen­sées : jsPDF pour la fabri­ca­tion du pdf, et bwip-js pour la géné­ra­tion du QRcode.

J’en ai pro­fi­té pour amé­lio­rer un peu l’in­ter­face et l’u­ti­li­sa­bi­li­té de la fabrique sur quelques petits détails.

Prototype physique

En début de semaine, j’ai revu l’as­sem­blage des planches et du boî­tier, car la pre­mière solu­tion envi­sa­gée ren­dait les planches trop volu­mi­neuses.

Assem­blage sim­pli­fié de la planche sur le boî­tier

La nou­velle jonc­tion ima­gi­née me sem­blait inté­res­sante, aus­si je suis pas­sé à sa fabri­ca­tion en car­ton-bois, en sui­vant les conseils de Clé­ment, un ancien étu­diant en archi­tec­ture qui a dû en faire, des maquettes.

L’as­sem­blage s’est presque bien pas­sé, et j’ai pu faire tes­ter le dis­po­si­tif à une uti­li­sa­trice. La pro­chaine étape sera d’im­pri­mer des planches ther­mo­gon­flées com­plètes, ce que je n’a­vais pas eu le temps de faire.

Fabri­ca­tion puis pre­mières uti­li­sa­tions du boî­tier et de la planche Pic­to­Parle.

À l’u­sage, la recon­nais­sance de la planche n’est pas encore assez robuste, mais j’u­ti­lise encore les QRcodes des­si­nés à la main, je suis impa­tient d’u­ti­li­ser une ver­sion impri­mée. L’as­sem­blage entre planche et boî­tier est per­fec­tible, d’une part avec une meillure pré­ci­sion d’as­sem­blage, mais éga­le­ment avec un rehaus­se­ment des par­ties laté­rales, et peut-être j’a­jout d’une barre de main­tient, telle que le pré­sen­tait la maquette numé­rique.

Je suis éga­le­ment impa­tient d’es­sayer la découpe laser de medium, pour obte­nir un ren­du plus solide, et plus agréable… Mais il fau­dra pour cela implé­men­ter un géné­ra­teur de DXF pour la découpe !

J’a­vais un peu peur de la consom­ma­tion de la camé­ra pour la détec­tion de planches, mais d’a­près mes tests, on est à envi­ron 45 mAh pour 10 minutes d’u­ti­li­sa­tion de l’ap­pli­ca­tion, ce qui laisse pré­sa­ger une auto­no­mie de plus d’une dizaine d’heures.

Prochains développements

Les pro­chains déve­lop­pe­ments s’o­rien­te­ront pro­ba­ble­ment sur le géné­ra­teur de DXF pour la découpe laser, et sur des tests uti­li­sa­teur pour vali­der les approches explo­rées.