Écoutes du moment

Il y a quelques jours, je par­ta­geais ici mes lec­tures sur l’é­coute, les revues du son. Par­mi les choses que j’aime lire sur ces pages, ce sont notam­ment les sug­ges­tions d’é­coutes, les cri­tiques d’au­di­teurs sur les pod­casts du moment. J’a­vais donc envie de par­ta­ger ici quelques-unes de mes écoutes du moment.

Laitue Nocturne

Visuel de Lai­tue Noc­turne

C’est l’é­mis­sion de créa­tion sonore de Radio Lar­zac. Lai­tue Noc­turne, une fois toutes les deux semaines, la nuit en FM, puis en pod­cast sur le site de la radio.

Chaque émis­sion durent envi­ron 30 minutes, on y retrouve pèle-mêle des cap­ta­tions, de la musique concrète, de la musique popu­laire, de la lec­ture de textes, des assem­blages et col­lages sonores. L’é­mis­sion est pleine de rythmes, de petits bruits, de décou­vertes. Les voix, celle d’É­mi­lie, et celle des lec­teurs et lec­trices qu’elle sol­li­citent nous amènent dans un uni­vers à la fois poé­tique, gratte-poil, drôle… Tou­jours per­cu­tant !

La causerie musicale

Le visuel de la cau­se­rie musi­cale.

La cau­se­rie musi­cale, c’est le pod­cast d’Ar­naud, un DJ Cler­mon­tois, une fois toutes les deux semaines ou une fois par mois. On y entend sa voix, qui raconte une pas­sion, un métier, une curio­si­té pour la musique, pour les gens qui la font, ceux et celles qui l’é­coutent.

Le pre­mier épi­sode raconte com­ment on explore la ville et le ter­ri­toire quand on est un DJ, com­ment le son guide dans la ville, et com­ment la pra­tique de la ville influe le son.

Le grain des choses

Page d’ac­cueil du grain des choses

La revue sonore le grain des choses, dont on avait enten­du par­ler à Lon­gueur d’ondes 2018. L’é­quipe y racon­tait son envie de prendre le temps pour bien faire, de pro­po­ser non pas une pla­te­forme de pod­casts, mais d’é­di­ter régu­liè­re­ment une revue d’é­cri­ture sonore.

Le pre­mier numé­ro, publié en 2019, pro­pose des docu­men­taires, des cartes pos­tales, de for­mats variés : de 59 secondes à 55 minutes. Des chan­sons aus­si.

Je n’ai pas encore tout écou­té, mais j’ai par­ti­cu­liè­re­ment aimé ici, à tra­vers les mon­tagnes on voit l’ho­ri­zon, qui raconte la Drôme, ses habitant·e·s, la soli­da­ri­té, la soli­tude… Des voix qui marquent, des his­toires qui parlent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.