J’ai appris plein de choses sur la mémoire

Cela fai­sait plu­sieurs années que j’a­vais un lec­teur de fichiers mp3 de la marque sam­sung. Un petit machine trop cool, avec plein d’heures d’au­to­no­mie, qui fai­sait radio, qui lisait les ogg. C’é­tait chouette. Et puis je l’ai per­due. Et j’ai cru que c’en était fini pour moi d’é­cou­ter de la musique dans le tram, car plus per­sonne n’a ça, un lec­teur mp3, tout le monde uti­lise son télé­phone… Et en cher­chant un peu, j’ai vu que sam­sung avait conti­nué à faire évo­luer ces appa­reil. Et j’ai cra­qué pour un sam­sung YP-U7. En France, ils le vendent avec la radio blo­quée (pour des rai­sons de taxe à payer à la SACEM, si j’ai bien com­pris). Heu­reu­se­ment, le maté­riel est le même, et on peut faci­le­ment déblo­quer la radio.

C’est comme ça que je me suis retrou­vé à écou­ter France Culture pen­dant presque tous mes dépla­ce­ments métro­po­li­tains. Je découvre cette sta­tion, que je connais­sais plus de répu­ta­tion qu’autre chose. Et c’est un vrai plai­sir. On peut tom­ber sur une mul­ti­tude d’é­mis­sions pas­sion­nantes. Je pense que j’y suis sen­sible notam­ment depuis que j’a­nime plu­sieurs émis­sions sur Radio Cam­pus.

Bref, l’autre jour je suis tom­bé sur l’é­mis­sion la grande table dont le thème était les pièges de la mémoire. Cette émis­sion était en par­te­na­riat avec le maga­zine Books, qui par­ta­geait avec l’é­mis­sion le thème pour son numé­ro 42.

books

Alors que je pas­sais devant l’é­mis­sion, je pas­sais devant une librai­rie. Ni une, ni deux, j’ai ache­té un exem­plaire de ce numé­ro d’a­vril 2013. Et bien je vous invite à en faire autant, car d’une part le dos­sier consa­cré à la mémoire est pas­sion­nant, on y découvre nombre de points sur les­quels la recherche a avan­cé au sujet de la mémoire. Par exemple, on y apprend que se sou­ve­nir d’un évè­ne­ment n’est pas simi­laire à replon­ger dans un disque dur : à chaque « relec­ture », on modi­fie ce sou­ve­nir, en l’al­té­rant, au point de le voir évo­luer au fil du temps.

Au delà de ce dos­sier, les autres articles sont très inté­res­sants, et donnent envie de lire, lire, lire… Par exemple, « Quoi de neuf ? Du rôle des tech­no­lo­gies dans l’his­toire glo­bale » de David Edger­ton raconte com­ment l’in­no­va­tion n’est pas le seul moteur de l’his­toire des tech­niques. L’ar­ticle qui lui est consa­cré dans Books cite par exemple le nombre d’a­ni­maux uti­li­sés pen­dant la seconde guerre mon­diale par les sol­dats de tous les camps. Par exemple, les troupes d’Hit­ler avaient près de 1,2 mil­lions de che­vaux pour mar­cher vers Mos­cou, alors qu’on voit cette armée comme hyper-tech­no­lo­gi­sée. Notre idée du pro­grès tech­no­lo­gique est com­plè­te­ment bou­le­ver­sée par cet article, qui invite vrai­ment à lire le bou­quin de David Edger­ton.

En espé­rant vous avoir don­né envie de par­cou­rir Books, et d’é­cou­ter l’une ou l’autre des émis­sions de France Culture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.