Australie, suite et fin

Vous avez sans doute remar­qué que j’a­vais peu pos­té ces der­niers temps. Bon, c’est la faute de Ste­phen. Bin oui, il avait oublié de payer la fac­ture inter­net, alors for­cé­ment, la connexion est tom­bée. J’ai donc pas­sé presque 3 semaines sans inter­net à la col­lo­ca­tion. Bon, alors c’est sûr, j’ai pu faire un peu plus de tou­risme. Mais je n’ai rien pu pos­ter ici. Et puis ensuite, je suis reve­nu en France, j’ai démé­na­gé, puis la ren­trée est arri­vée à grand pas (en ensei­gne­ment comme en recherche).

Je vais quand même vous racon­ter un peu, avec des images et du texte, com­ment Bris­bane est une ville accueillante, et com­ment les alen­tours sont superbes.

Tout d’a­bord, si vous êtes végéta*ien, vous ne man­que­rez pas de pous­ser la porte du forest cafe, his­toire de vous détendre avant de plon­ger dans la ville. Le quar­tier aux alen­tours, West End, est vrai­ment un chouette coin, très agréable pour flâ­ner en soi­rée, et qui semble accueillir un mar­ché très sym­pa (que je n’ai pas eu le temps d’al­ler décou­vrir).

Puis, en vous pro­me­nant dans les rues, vous appro­che­rez de South Bank, un coin un peu tou­ris­tique, mais assez agréable de la ville. Pour peu que vous soyez accro au foo­ting, vous y trou­ve­rez votre compte. En emprun­tant l’un des ponts pié­tons de la ville, vous rejoin­drez le jar­din bota­nique dont j’a­vais par­lé dans un pré­cé­dent billet. La Bris­bane River est très agréable à tra­ver­ser, mais encore plus à par­cou­rir sur un City­Cat. On peut alors appré­cier la ville d’un autre point de vue, décou­vrir pour­quoi pas la power house, voire même pous­ser plus loin vers For­ti­tude Val­ley, et enchaî­ner une soi­rée de folie. Ou alors, vous pré­fé­re­rez reve­nir sur vos pas, et pas­se­rez une soi­rée à appré­cier un peu de bon son au Bris­bane Jazz Club.

Les cou­chés de soleil sur la ville sont vrai­ment chouette, on découvre la ville d’un autre point de vue. Ensuite, sui­vant vos envies, vous pour­rez pous­ser jus­qu’à Cle­ve­land, pour­quoi pas en train. Là, vous pren­drez un fer­ry jus­qu’à la North Strad­broke Island, où vous décou­vri­rez la nature presque res­tée sau­vage. En vous ren­dant à Point Loo­kout, vous aurez cer­tai­ne­ment l’oc­ca­sion de voir des dau­phins, ou même des baleines pas­sant au loin, au moment de la migra­tion. Il faut avoir de bons yeux. Les sur­feurs, bien sûr, seront là pour faire le show sur les plages de l’île.

Plus proche du centre de Bris­bane, du côté d’A­sh­grove, vous pour­rez vous pro­me­ner le long de l’I­tha­ca creek, en décou­vrant d’un autre œil les ban­lieues de la ville.

Si les musées vous plaisent, alors ne man­quez pas les expo­si­tions du musée de la ville (l’ex­po­si­tion de pho­tos du début du XXe siècle est super chouette, celle sur l’his­toire de la com­mu­nau­té homo­sexuelle à Bris­bane est riche de plein d’in­for­ma­tions), ou encore les pro­jec­tions du Musée d’Art Moderne de la ville (ils ont des ses­sions dignes de l’ab­surde séance, géniales).

En un mot, cette ville aux mul­tiples facettes est pas­sion­nante, déborde d’ac­ti­vi­tés, les gens y sont pour la plu­part très sym­pas, on y croise une mul­ti­tude de per­sonnes de mul­tiples hori­zons. À décou­vrir !

4 thoughts on “Australie, suite et fin”

  1. Il va en Aus­tra­lie et il n’en pro­fite même pour man­ger des ani­maux rigo­los et/ou en voie de dis­pa­ri­tion. Tu es irré­cu­pé­rable.

  2. Ah sou­ve­nir sou­ve­nir, j’ai vécu 3 mois à Bris­bane.
    Pas par­ti­cu­liè­re­ment adepte des villes en géné­rale, je lui ai laaar­ge­ment pré­fé­ré l’ouest Aus­tra­lien… et aus­si le nord et le centre, enfin tous les coins pau­més magni­fiques !
    Mais Bris­bane est le pre­mier lieu où mes pieds on fou­lés le sol aus­tra­lien la toute pre­mière fois, ça marque !
    Mer­ci pour cette séquence émo­tion !

  3. Ah et en réponse à A. moi non plus je n’ai pas man­gé d’a­ni­maux exo­tiques, je me suis conten­té de les obser­ver, je crois qu’ils pré­fèrent !
    ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.