Zoltan of swing, l’Adresse, place du Mazet

Ce week-end, au hasard d’une pro­me­nade très sym­pa­thique, nos pas ont été arrê­tés par les notes qui s’é­chap­paient d’un res­tau­rant sur la place du Mazet. Il s’a­gis­sait de quatre jeunes gens, qui jouaient du jazz manouche. Après avoir dis­cu­té avec le quar­tet quelques ins­tants, nous avons choi­si de reve­nir y déjeu­ner.

C’est ain­si que nous avons appré­cié un cous­cous végé­ta­rien à la table de l’A­dresse (ledit res­tau­rant), en écou­tant la musique de Zol­tan of swing. Ils se sont pro­me­nés autour du jazz manouche, en emprun­tant des voies amu­santes, ont par exemple joué le poin­çon­neur des lilas, ou encore esquis­sé les notes d’un géné­rique de film. Leur son était vrai­ment chouette, et je suis impa­tient de les retrou­ver dans les bars de Cler­mont

PS : en cher­chant des ren­sei­gne­ments sur le res­tau­rant, je suis tom­bé sur le wiki de la ville de Cler­mont-Fer­rand consa­cré à la réno­va­tion de la place du Mazet. Bigre, on déploie des outils tech­no­lo­giques poin­tus pour satis­faire aux besoins de la démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive !