Au revoir, Genova !

Comme je l’an­non­çais ici dans un pré­cé­dent billet, je serai dès la ren­trée pro­chaine ensei­gnant-cher­cheur à Cler­mont-Fer­rand. La semaine der­nière, j’ai donc quit­té défi­ni­ti­ve­ment l’I­ta­lie, où j’ai habi­té pen­dant une petite année à Gênes. Cette année a été pas­sion­nante sur tous les points de vue, tant pro­fes­sion­nel­le­ment que pour la vie au quo­ti­dien. C’est défi­ni­ti­ve­ment la taille de ville où j’aime vivre au quo­ti­dien.

Après quelques jours de repos en France, agré­men­té de quelques tâches admi­nis­tra­tives pas­sion­nantes (hum), je m’en­vole pour un mois en Aus­tra­lie, et plus pré­ci­sé­ment à Bris­bane, pour rejoindre le CSIRO ICT Centre. Nous avons en effet un pro­jet en com­mun, finan­cé par l’U­nion Euro­péenne (pro­jet FAST), et visant à pro­po­ser des méthodes et outils amé­lio­rant la détec­tion de la mala­die d’Alz­hei­mer. Je m’in­té­resse en par­ti­cu­lier aux ques­tions de cor­rec­tion topo­lo­gique des modèles 3D recons­ti­tués à par­tir d’i­mages IRM. Un mois que j’es­père pas­sion­nant ! Si vous avez des sug­ges­tions de visites tou­ris­tiques à effec­tuer durant les week-ends, n’hé­si­tez pas. Je vous en remer­cie d’a­vance.

4 thoughts on “Au revoir, Genova !”

  1. Et t’ai je dis que ma soeur a tra­vaillé pen­dant un an au CSIRO et que ma bonne copine Fan­ny y tra­vaille. Elle a tra­vaillé à Mel­bourn et dans d’autres villes aus­si. Et elle doit avoir des bons plans pour de bonnes visites. Je vais lui deman­der.
    Bon voyage !

  2. crep4ever > Je ne manque pas de saluer les kan­gou­rous que je croi­se­rai :) Bonne rédac­tion de thèse !

    Lise > Oui, ta sœur me l’a­vait dit je crois. Si elles ont des bons plans, ça m’in­té­resse. Mer­ci !

  3. Voi­là qui me fait rêver. Concer­nant les plans tou­risme, j’at­tends plu­tôt que ce soit toi qui nous fasse décou­vrir des trucs (comme déjà sur tes pho­tos). Sinon, si le sport t’in­té­resse, et puisque l’Aus­tra­lie est une des nations les plus férues de Rug­by (à 7, 13 ou 15), peut-être serait-ce l’oc­ca­sion d’al­ler voir un match. On dit que leur manière de jouer est plus rapide et plus embal­lante qu’en Europe. Et il y a aus­si le foot aus­tra­lien. A+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.