Liberté, Égalité, Fraternité

Liber­té
« les four­nis­seurs d’ac­cès à Inter­net […] conservent toutes les traces des inter­nautes et des abon­nés au mobile » (Le Monde, 20 avril 2007)
Après la mul­ti­pli­ca­tion des camé­ras de sur­veillance dans les com­munes aux muni­ci­pa­li­tés UMP et FN, l’ar­ri­vée des pas­se­ports élec­tro­niques, on nous pro­met un inter­net sym­pa­thique.

Éga­li­té
«  la pos­si­bi­li­té de tra­vailler plus pour gagner plus » (Pro­gramme pré­si­den­tiel 2007 de Nico­las Sar­ko­zy)
Quand il n’y a déjà pas assez de tra­vail pour toute la popu­la­tion, il n’est pas très éga­li­taire d’au­to­ri­ser ceux qui ont déjà un tra­vail à pou­voir tra­vailler encore plus.

Fra­ter­ni­té
« racailles », chô­meurs « ne [refusent pas] plus de deux offres d’emploi suc­ces­sives qui cor­res­pondent à [leur] for­ma­tion », etc.
Frag­men­ter la popu­la­tion et la dres­ser les uns contre les autres, quel bel exemple de fra­ter­ni­té…

« La France, tu l’aimes ou tu la quittes », a dit notre futur pré­sident ? Vu le peu de cas qu’il fait des valeurs fon­da­trices de notre démo­cra­tie, on peut consi­dé­rer qu’il doit lui aus­si nous quit­ter, non ? Ou alors ce n’est pas un homme de parole…

Bergen, Norvège

Je suis un peu assom­mé par le résul­tat – certes atten­du – de l’é­lec­tion pré­si­den­tielle, aus­si je pré­fère écrire un billet sur un autre sujet… La semaine der­nière, j’é­tais accueilli dans un labo­ra­toire de recherche avec lequel j’ai com­men­cé à tra­vailler, à Ber­gen, en Nor­vège.

Alors qu’il avait plut sans inter­rup­tion pen­dant 80 jours, j’ai eu la chance énorme d’ar­ri­ver au moment où le soleil fai­sait son appa­ri­tion majes­tueuse. Je vous laisse appré­cier les pho­tos :