Ruse48, le replay

Comme chaque année, en août c’est Uto­pie Sonore. Et cette année, truc de fou, on s’est lan­cés le défi de faire 48 heures de radio non stop. C’é­tait drôle, pas­sion­nant, épui­sant, émou­vant… Avec Théo du cri de la girafe, on s’est défon­cés, en s’im­pli­quant sur tous les aspects avec nos cama­rades : ins­tal­la­tion des lieux, mise en place du pla­teau, du strea­ming en direct, orga­ni­sa­tion des émis­sions, ani­ma­tions, etc.

Évi­dem­ment, il fal­lait finir de mettre ça en réécoute. Grâce aux radios FM qui ont redif­fu­sé l’é­mis­sion (mer­ci à Radio Cam­pus Cler­mont et à Canal Sud), on a ras­sem­blé la qua­si-tota­li­té des 48 heures. Après un tra­vail achar­né d’A­naïs, on a pu retrou­ver en ligne les prin­ci­paux moments de ce flux.

Et puis on a pré­pa­ré l’ou­til qui per­met la réécoute : un lec­teur en ligne des 48 heures, sous forme d’un site inter­net dyna­mique… Anaïs a pro­po­sé le desi­gn, et je me suis col­lé à la mise en œuvre : html, css, javas­cript. Et voi­là : Ruse48, la réécoute.

En plus des petits bonus cachés ici ou là dans le flux, on peut retrou­ver ma voix dans dif­fé­rentes émis­sions.

La présentation de Ruse

Un petit moment d’im­pro­vi­sa­tion aux grandes lignes conve­nues avec Anaïs, pour racon­ter ce qu’est Ruse48, et Uto­pie Sonore.

Conversation inutile : mettre ses chaussures avant ou après le manteau ? 

Une per­for­mance col­lec­tive issue des expé­ri­men­ta­tions de l’a­te­lier impro­vi­sa­tion mené par Solène.

Le coloriste

À Uto­pie Sonore cette année, j’ai ren­con­tré Julien, un type très chouette au métier qui me pas­sionne : colo­riste modèle. 48 heures de radio, ça lais­sait lar­ge­ment le temps d’une inter­view !

Portrait de Pol’n

En arri­vant à Pol’n, j’ai eu très envie de faire un por­trait du lieu… Pol’n, c’est un espace dont les murs appar­tiennent à la ville, et où des asso­cia­tions et col­lec­tifs font vivre leurs pro­jets. Un léger goût de co-wor­king, de tiers-lieu et d’agile et de dis­rup­tif… Vous en vou­lez encore une louche ?

Le manifeste du CLHEE

On trouve sur le site du Col­lec­tif Lutte et Han­di­caps pour l’Égalité et l’Émancipation le mani­feste qui porte ses valeurs. Il était tôt le matin, ma lec­ture n’est pas fluide, mais heu­reu­se­ment Fred Spout­nik offre à nos oreilles une belle impro­vi­sa­tion à la gui­tare…

Émission sur le validisme

Nous étions plu­sieurs à nous inté­res­ser à cette ques­tion du vali­disme, et nos dis­cus­sions ont mené à la réa­li­sa­tion d’une émis­sion où l’on explore quelques-uns des aspects du vali­disme, et de la remise en ques­tion de la norme en géné­ral.

Sur la voix

Quand on réunit une bande de passionné·e·s du son autour d’un pla­teau avec des micros, dif­fi­cile de se rete­nir de par­ler de la voix…

Émission sur la fiction

La fic­tion est sou­vent consi­dé­rée comme un exer­cice périlleux à la radio, même par les gens qui la pra­tiquent régu­liè­re­ment. Dans cette émis­sion, on aborde la manière de faire de la fic­tion, et le plai­sir d’en écou­ter.

Impro de 4 heures du matin

Quand on fait de la radio sans inter­rup­tion pen­dant 48 heures, en dor­mant à peine un heure ou deux, on en arrive vite à faire un peu n’im­porte quoi… Vers 4 heures du mat”, on appelle ça de l’im­pro !

Le caca

Un sujet qui pour­rait paraître glis­sant, mais que Solène et les participant·e·s de ce pla­teau radio ont réus­si à évo­quer sans gêne ni mal­adresse. C’é­tait la pre­mière émis­sion où j’é­tais com­plè­te­ment à la réa­li­sa­tion, et j’ai aus­si un peu pris le micro, pour par­ler de gant de toi­lette.

La langue

J’ai eu la chance d’é­chan­ger avec Laris­sa Cle­ment­Bel­ha­cel sur de son tra­vail de la série Lin­guis­tics qu’elle est en train de réa­li­ser.

Désordre salutaire

Anaïs au micro, Fred et jm au micro, et puis Iris à la tex­ture sonore, puis au mon­tage avec Anaïs, pour échan­ger sur l’a­léa­toire, le hasard, le chaos, et tout ce qui va avec.

Music-hall et audiodescription

L’au­dio­des­crip­tion, c’est quelque chose qui me pas­sionne. Quand Laure me pro­pose d’é­chan­ger avec elle sur cette pra­tique au micro de Ruse48, sûr que je ne dis pas non.

One thought on “Ruse48, le replay”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.