Fête de la science 2019

Comme chaque année, les labo­ra­toires, uni­ver­si­tés, asso­cia­tions scien­ti­fiques se mobi­lisent en octobre à tra­vers la France pour orga­ni­ser des évé­ne­ments à des­ti­na­tion du grand public avec une idée clé : faire décou­vrir les beau­tés de la science.

Depuis le début de mes acti­vi­tés uni­ver­si­taires, j’y ai peu par­ti­ci­pé. Mais cette année, plu­sieurs élé­ments m’ont pous­sé à pro­po­ser des ate­liers.

Tout d’a­bord, l’as­so­cia­tion Asc­tu’s­cience a choi­si cette année comme thème Raconte le son. Et ça fait un paquet de temps que je m’in­té­resse à cette ques­tion. Et puis avec les dif­fé­rents pro­jets qui émergent dans la trace de Com­pas, j’ai très envie de racon­ter des choses au sujet de la car­to­gra­phie, et de l’ac­ces­si­bi­li­té.

Alors voi­là le pro­gramme !

Coder la musique

Coder la musique, c’est un ate­lier qui sera pro­po­sé le same­di 5 octobre à la média­thèque de Riom, et le same­di 12 octobre à la média­thèque de Cour­non d’Au­vergne. Il s’a­git de l’a­te­lier mathé­ma­tiques et musique que nous avons conçu l’an­née der­nière à l’I­REM de Cler­mont, dans le groupe Infor­ma­tique sans Ordi­na­teur, et qui sera bien­tôt pro­po­sé sur le site de l’Ins­ti­tut pour les ensei­gnants de pri­maire et col­lège.

En quelques mots, il s’a­git d’ex­plo­rer ce qu’est un spec­tro­gramme, com­ment on le lit, et com­ment c’est lié à la musique, à la hau­teur des notes, à leur durée, etc. C’est scien­ti­fique et ludique, et on fini par un petit concert de boomw­ha­kers !

Ch’ai faire, ch’ai dire

Ch’ai faire, ch’ai dire, c’est un ate­lier ima­gi­né avec Théo du cri de la girafe, que l’on avait notam­ment pro­po­sé à Uto­pie Sonore 2017, et auprès d’un public de jeunes défi­cients visuels.

Dans cet ate­lier, on explore le voca­bu­laire qui per­met de décrire le son, en construi­sant col­lec­ti­ve­ment un cor­pus de mots, les plus pré­cis et com­pré­hen­sibles pos­sible, en s’ins­pi­rant au besoin s’ins­pi­rant des tra­vaux de Schaef­fer. Puis on cherche à décrire avec cet outil tous les sons du monde.

Cette fois-ci, on a pro­po­sé aux copines de la com­pa­gnie por­tée de parole de nous rejoindre, pour pro­po­ser une ver­sion au cœur du mar­ché de Riom, le same­di 5 octobre. Ce sera une ver­sion sans élec­tri­ci­té, mais où on invi­te­ra tous les par­ti­ci­pants et par­ti­ci­pantes du mar­ché à par­ti­ci­per, pour finir par une criée de res­ti­tu­tion…

Cartographier l’accessibilité

À l’oc­ca­sion de la nuit de la géo­gra­phie en 2018, nous avions déjà eu l’oc­ca­sion d’or­ga­ni­ser une car­to­par­tie sur l’ac­ces­si­bi­li­té, avec Gau­thier, doc­to­rant du pro­jet ACCRIL. Cette fois-ci, on se foca­lise sur le cam­pus uni­ver­si­taire, et on se ques­tion­ne­ra sur l’ac­ces­si­bi­li­té des bâti­ments : est-elle bien car­to­gra­phiée dans OpenS­treet­Map ? Et d’ailleurs, que peut-on repré­sen­ter dans l’é­tat actuel des pra­tiques de cette base de don­nées ?

Cet ate­lier est pro­po­sé en étroite col­la­bo­ra­tion avec l’UMR Ter­ri­toires, dans le cadre du pro­jet MSH HAC­CES­col, où la ques­tion de l’ac­cès à l’é­du­ca­tion est ques­tion­née d’un point de vue géo­gra­phique, géo­ma­tique, et légis­la­tif.

Et au delà…

Bien sûr, je ne suis pas le seul à pro­po­ser des acti­vi­tés, et par­tout en France, vous trou­ve­rez des acti­vi­tés pas­sion­nantes, du 5 au 13 octobre à tra­vers toute la France, et en par­ti­cu­lier à l’Uni­ver­si­té Cler­mont Auvergne, et dans le pro­gramme d’As­tu’s­ciences.

One thought on “Fête de la science 2019”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.