Poster topologique

Depuis que je suis en Ita­lie, je me suis ins­tal­lé d’une part dans un nou­vel appar­te­ment, et d’autre part dans un nou­veau bureau au labo­ra­toire. Cepen­dant, je n’a­vais ame­né avec moi qu’une grosse valise, donc point de pos­ters, de tableaux et autres déco­ra­tions d’u­sage. Mes murs étaient bien vides. À tel point d’ailleurs qu’on me l’a fait remar­quer gen­tille­ment plu­sieurs fois au labo.

Mais au lieu de tom­ber dans la faci­li­té, et de faire l’ac­qui­si­tion d’illus­tra­tions dans le com­merce, j’ai com­men­cé à réflé­chir à une méthode per­son­nelle pour cou­vrir ces murs. Il faut dire que les murs de ma chambre font bien dans les 5 mètres de haut, il fal­lait donc que je trouve quelque chose d’ef­fi­cace. Après quelques temps de réflexion, et aux vues des élé­ments que j’a­vais à dis­po­si­tion, une idée à com­men­cé à ger­mer… Mais vu la com­plexi­té de la tâche, j’ai choi­si de réa­li­ser d’a­bord un pos­ter pour mon bureau, où les murs sont de taille plus rai­son­nable.

J’ai donc fait l’ac­qui­si­tion d’une petite pile de feuilles A4 rouges pour com­plé­ter la ramette de papier blanc que j’a­vais à dis­po­si­tion. Je me suis muni de cou­rage, et d’une bonne dose d’or­ga­ni­sa­tion. Puis j’ai com­men­cé. Bah, fina­le­ment ça ne m’a pas pris plus d’un week-end et un soir, c’é­tait donc assez fai­sable. Il m’en fau­dra cepen­dant un au moins trois fois plus grand pour ma chambre. Et voi­là, mon bureau est déco­ré main­te­nant :

J’ai donc uti­li­sé 24 car­rés blancs de 21 cm par 21 cm de côté, espa­cés cha­cun de 3 cm, puis j’ai décou­pé les sil­houettes que j’a­vais aupa­ra­vant esquis­sées sur du papier rouge :

C’est net­te­ment ins­pi­ré des illus­tra­tions que j’a­vais réa­li­sées pen­dant la rédac­tion de ma thèse, et qui racontent un peu mes tra­vaux de recherche. Évi­dem­ment, le sujet sera dif­fé­rent dans ma chambre, mais je pense uti­li­ser la même tech­nique.

Edit : si vous sou­hai­tez vous aus­si réa­li­ser un tel pos­ter, ou connaître la manière dont je l’ai réa­li­sé, je vous invite à consul­ter le making-of numé­rique du pos­ter.