Rio de Janeiro – La ville

Rio de Janei­ro est un lieu vrai­ment superbe, pour le peu que j’ai pu en voir. Le site est magique, près de la mer, avec une vue superbe, ser­pen­tant entre les mon­tagnes…

Mais Rio n’a pas un seul visage. C’est une ville à l’i­mage du pays, qui est le lieu d’une forte ten­sion liée aux écarts de niveaux de vie. Quand une bonne par­tie de la popu­la­tion vit au-des­sous du seuil de pau­vre­té, avec moins d’un tiers d’eu­ro pour vivre par jour, les pri­vi­lé­giés vivent dans des palaces, consomment outra­geu­se­ment, et étalent leurs richesse.

Je n’ai pas eu le temps d’al­ler beau­coup plus loin que Copa­ca­ba­na, qui est l’un des quar­tiers de Rio les plus tou­ris­tiques, mais j’ai déjà pu voir à quel point ce cli­vage était pré­sent. C’est d’ailleurs la cause du nombre incroyable de vio­lences. Plu­sieurs per­sonnes dans la conf se sont fait voler toutes leurs affaires, ayant été mena­cés à l’arme blanche.

Cepen­dant, si l’on prend soin de se com­por­ter en res­pec­tant les gens, sans exhi­ber inuti­le­ment ses pos­ses­sions, on peut vivre la ville au rythme des gens. Et c’est très plai­sant. Se pro­me­ner dans les rues, aux cou­leurs superbes, à la vie bouillon­nante, c’est riche en émo­tions. Et quand on a soif, on s’ar­rête dans l’un de ces bars à jus de fruits (et légumes), pour dégus­ter du gua­ra­na, ou du jus de mangue. Un délice.

rio.jpg

Le long du tra­jet pour l’aé­ro­port, j’ai bien sûr tra­ver­sé d’autres quar­tiers, le long du port par exemple, où l’on voyait au loin les fave­las. Une autre réa­li­té existe, loin des yeux des tou­ristes. La vie est dure pour ces gens, mais je n’en ai rien vu, et n’en sais donc rien…

Cet article fait par­tie de mon car­net de voyage au Bré­sil.

One thought on “Rio de Janeiro – La ville”

  1. Hm. after having read concrete facts about social inequa­li­ty in Bra­sil I’ve final­ly unders­tood why, for example, Bra­sil citi­zens, do not need visas to enter EU coun­tries, while citi­zens of (again for example) most post-soviet coun­tries do (the thing which supri­sed me a lot when I’ve first heard about it)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.