Biaujardin

Depuis quelques temps je m’in­té­resse aux modes de consom­ma­tion. J’ai eu l’oc­ca­sion d’en dis­cu­ter avec de nom­breuses per­sonnes (sur vege­web, avec des amis ren­nais, ou encore avec des auver­gnats proches des cou­rants décrois­sants). Il me semble main­te­nant évident que nous devons favo­ri­ser les pro­duc­teurs locaux (pour entre­te­nir un tis­su varié, pour mini­mi­ser la consom­ma­tion de car­bu­rants, pour pou­voir contac­ter sim­ple­ment ces pro­duc­teurs, etc). Ain­si, les super­mar­chés ne sont pas une solu­tion ration­nelle à la consom­ma­tion rai­son­née. J’ai donc cher­ché près de chez moi s’il n’y avait pas d’AMAP (Asso­cia­tion pour le main­tein d’une agri­cul­ture pay­sanne).

La struc­ture que j’ai trou­vé n’est pas une AMAP, il s’a­git du Biau­jar­din, enga­gé en ce moment dans une démarche de trans­for­ma­tion en SCIC (Socié­té Coopé­ra­tive d’Intérêt Col­lec­tif). Elle aide à la réin­ser­tion des chô­meurs en leur pro­po­sant un tra­vail au sein d’un jar­din de culture bio.

Et cet après-midi, je viens de rece­voir mon pre­mier panier, qui com­porte plein de bonnes choses… Ça me sim­pli­fie la vie (pas de courses à faire pour les légumes), ça fait décou­vrir de nou­veaux légumes, per­met de consom­mer des pro­duits de sai­son, pro­duits bio­lo­gi­que­ment, et pour un coût vrai­ment très abor­dable.

Un vrai bon­heur !