CarLand

Ou com­ment Cler­mont aime ses pié­tons…

La concep­tion urbaine de Cler­mont-Fer­rand a peu évo­lué depuis les années 80. De grandes artères auto­mo­biles (excep­té le centre pié­ton­nier), une quan­ti­té impres­sion­nante de feux rouges, très peu de rond-points dont une majo­ri­té avec prio­ri­té à droite… Bref, la voi­ture est reine, à la mode 80…

Et quand on est pié­ton, on découvre l’autre côté du décor : la voi­ture est reine… Et le pié­ton est patient… ou n’est pas. Illus­tra­tion :

Pour tra­ver­ser ce car­re­four, quand je rentre du CHU, je dois attendre deux feux pié­ton­niers suc­ces­sifs (1, 2) et for­cé­ment désyn­chro­ni­sés… C’est vrai­ment d’un ridi­cule ! On n’a effec­ti­ve­ment pas du tout pen­sé aux pié­tons quand on a conçu ce car­re­four… Et mal­heu­reu­se­ment, ce n’est pas le seul sur ce modèle !

One thought on “CarLand”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.