là où les chiens aboient par la queue.

Cou­ver­ture du livre là où les chiens aboient par la queue. Sur fond vert, le nom de l’au­trice écrit en blanc. En des­sous, déca­lé à droite, le titre du livre en noir.
À droite du nom de l’au­trice, por­trait des­si­né trois-quart arrière d’une femme à la peau cui­vrée, por­tant haut sur la tête un tis­su colo­ré autour les che­veux, une grande boucle d’o­reille créole, des col­liers en métal ou pierres blanches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.