Longueur d’ondes 2017

Il y a une semaine, c’é­tait Lon­gueur d’ondes à Brest. Là grande ren­contre annuelle de la famille radio. J’y ai rejoins
l’é­quipe de Radio Cam­pus France avec une ving­taine de béné­voles de toutes les radios cam­pus de France. Nous avons cou­vert le fes­ti­val en réa­li­sant une heure d’é­mis­sion ven­dre­di et same­di, dans une belle ambiance. C’é­tait aus­si l’oc­ca­sion d’é­cou­ter pas mal de créa­tion sonore, et d’as­sis­ter à plu­sieurs tables rondes et dis­cus­sions autour du monde de la radio… Par­mi les moments qui m’ont mar­qués, une pré­sen­ta­tion de la manière dont on réa­lise La fabrique de l’his­toire, ou encore une inter­ven­tion de Clé­ment Lebrun qui racon­tait com­ment il fait vivre Le cri du patch­work, deux émis­sions que j’aime par­ti­cu­liè­re­ment écou­ter.

Ma par­ti­ci­pa­tion à l’é­mis­sion de Radio Cam­pus France s’est concré­ti­sée par l’in­ter­view de plu­sieurs acteurs des radios en lutte, que l’on peut réécou­ter en ligne :

Une autre ren­contre qui m’a par­ti­cu­liè­re­ment mar­qué, c’est le témoi­gnage de Mylène Par­doen, cher­cheuse au CNRS à Lyon, qui tra­vaille à l’ar­chéo­lo­gie du pay­sage sonore, en recom­po­sant les sons du Paris du XVIIe siècle. La pré­sen­ta­tion de son pro­jet Bre­tez, que je ne connais­sais que super­fi­ciel­le­ment a été pas­sion­nante. Après cette pré­sen­ta­tion, Mylène a gen­tille­ment accep­té de répondre à mes ques­tions.

Afin de rendre compte de l’im­por­tance de ces moments de ren­contre autour de la créa­tion sonore, nous avons donc dédié l’é­mis­sion 100% créa sonore de ce dimanche au fes­ti­val, avec plu­sieurs inter­views, ain­si que quelques pièces qui étaient pro­po­sées à l’é­coute sur la webra­dio de Cam­pus France. Le pod­cast de l’é­mis­sion est bien sûr acces­sible sur le site de Radio Cam­pus Cler­mont-Fer­rand :