Création sonore : quelques lectures

Depuis cet été, j’ai com­men­cé à col­lec­ter quelques lec­tures pour ali­men­ter mes réflexions sur la créa­tion sonore telle qu’elle est envi­sa­gée à la radio. Je vous pro­pose un tour d’ho­ri­zon de mes décou­vertes récentes, cer­taines trou­vées au hasard des pro­me­nades chez les bou­qui­nistes, d’autres pro­po­sées lors de dis­cus­sions avec des pas­sion­nés du son, et d’autres encore déni­chées grâce à l’in­ter­net.

quelques livres sur le son

Mais d’a­bord, il faut bien dire que créa­tion sonore, c’est un terme bien vaste. Sui­vant qui le dit, et d’où il parle, ça peut vou­loir dire : docu­men­taire, inter­view, repor­tage, musique concrète, contem­po­raine, brui­tage, théâtre enre­gis­tré, voire même musique actuelle ! C’est par­fois le pro­pos qui défi­nit l’ob­jet radio­pho­nique comme créa­tion sonore, par­fois l’in­ten­tion dans le choix des tech­niques, par­fois le pro­cé­dé de construc­tion, d’as­sem­blage, ou même le pro­cé­dé de dif­fu­sion.

Alors évi­dem­ment, les livres qui ont rete­nu mon atten­tion ces der­niers mois ne couvrent pas tout le spectre, c’est le début d’un rayon de ma biblio­thèque per­son­nelle que j’es­père étof­fer au fil du temps, et qui répond mon début de col­lec­tion des moyens de cap­ta­tion, à l’a­morce de banque de son qui s’ins­talle tran­quille­ment sur mon disque dur, à la pano­plie de logi­ciels de trai­te­ment de son que j’ap­prends à uti­li­ser petit à petit… Je sais qu’il manque des choses pour cou­vrir rai­son­na­ble­ment le spectre : par exemple, je n’ai pas encore trou­vé d’ou­vrage sur le son vu par un acous­ti­cien, sur les dif­fé­rentes formes d’in­ter­view radio­pho­niques, sur la com­po­si­tion de musique de film, sur l’his­toire de la radio du point de vue de ceux qui l’ont faite…

Pour une écriture du son, Daniel Deshays (2006)

ecriture-son

C’est l’un des livres dans lequel j’ai pris conscience du plus de choses sur la fabri­ca­tion d’ob­jets sonores. Daniel Deshays a construit la bande-son de nom­breuses pièces de théâtre et de films, il est res­pon­sable de l’en­sei­gne­ment du son à l’École natio­nale supé­rieure des arts et tech­niques du théâtre. Dans ce bou­quin, on prend conscience de la spé­ci­fi­ci­té du son par rap­port à l’i­mage, on com­prend l’é­coute comme accès ins­tan­ta­née sans vue glo­bale, on conçoit le son comme incar­nant le geste plu­tôt que l’ob­jet, on com­prend pour­quoi il faut recons­truire l’am­biance sonore que l’on veut rendre plu­tôt que de l’en­re­gis­trer d’un bloc…

On peut aus­si regar­der une de ses confé­rences récentes qui s’a­dresse là un peu plus aux gens du ciné­ma, et donc plus aux fai­seurs d’i­mages. Mais on y com­prend quand même pas mal de choses.

Le son, traité d’acoulogie, Michel Chion (2000)

le-son

Celui-là, je viens de le récu­pé­rer, je l’ai com­man­dé grâce à chez mon libraire, le site qui per­met de trou­ver un livre chez les libraires près de chez soi, ou de les com­man­der.

Michel Chion est un com­po­si­teur de musique concrète. De ce que j’ai vu pour l’ins­tant, son livre est très acces­sible, qui aborde notam­ment la ques­tion de l’é­coute, de ce qu’est le bruit au regard de la musique, il ques­tionne la place des ins­tru­ments élec­tro­niques face à ceux dit acous­tiques. Il décrit et étend les réflexions de Pierre Schaef­fer.

Dictionnaire de la radio, Robert Prot (1997)

dictionnaire-radio

C’est un dic­tion­naire au sens pre­mier du terme, qui com­mence avec Aber­gel (Jacques), et fini avec Zur­fluh (Éliane). C’est un dic­tion­naire qui s’in­té­resse plu­tôt à la radio du point de vue de l’au­di­teur : peu de choses au sujet des élé­ments qui com­posent une émis­sion (pas d’en­trée pour conduc­teur par exemple), mais beau­coup d’in­for­ma­tions sur les acteurs de la radio, depuis les débuts jus­qu’à 1997. La radio fran­co­phone, prin­ci­pa­le­ment en France, avec les repor­ters, créa­teurs radio­pho­niques, res­pon­sables d’é­mis­sions. Les émis­sions impor­tantes ont aus­si leur entrée. En pre­mière par­tie, un texte d’une tren­taine de pages retrace l’his­toire de la radio, depuis les bal­bu­tie­ments tech­niques jus­qu’à la RNT.

Le guide de la voix, Yves Ormezzano (2000)

voix

Le doc­teur Yves Ormez­za­no est ORL-pho­niatre. C’est un doc­teur de la voix. En près de 500 pages, avec un ton très acces­sible, il vul­ga­rise pour le lec­teur non expert toutes les ques­tions liées à la voix : l’a­na­to­mie, les méca­nismes de pro­duc­tion de la voix, les mala­dies, les risques asso­ciés à la pra­tique. Il s’a­dresse aux chan­teurs, acteurs, gens de radio, ensei­gnants, à tout ceux qui tra­vaillent avec leur voix. Plein de choses inté­res­santes, qui aident à com­prendre des com­ment tra­vailler la voix : le méca­nisme lourd et le méca­nisme léger, la varia­tion de la voix au fil de la jour­née, de la vie, la manière de se pla­cer pour bien exploi­ter sa voix… Voi­là une réfé­rence inté­res­sante, car la voix est un élé­ment impor­tant de la créa­tion sonore.

Guide de la théorie de la musique, Claude Abromont et Eugène de Montalembert (2001)

theorie-musique

Ce guide per­met à un néo­phyte comme moi d’a­voir les points d’en­trée théo­riques sur ce qu’est la musique, depuis la construc­tion des notes jus­qu’à l’é­cri­ture musi­cale, en pas­sant par les concepts de rythmes, durées, tona­li­tés, accords, etc. J’aime par­ti­cu­liè­re­ment l’ap­proche scien­ti­fique de la construc­tion du livre, qui fait écho à l’as­pect très scien­ti­fique de la construc­tion de la musique.

Musiques contemporaines, perspectives analytiques, 1950–1985, Jean-Yves Bosseur et Pierre Michel (2007)

musique-contemporaine

Il y a quelques années, j’ai eu l’oc­ca­sion d’in­ter­vie­wer Jean-Yves Bos­seur lors de son pas­sage à Cler­mont-Fer­rand pour le fes­ti­val Musiques Déme­su­rées. Direc­teur de recherche CNRS et com­po­si­teur, il avait par­lé à mon micro de l’é­cri­ture de la musique… Le livre pro­po­sé ici par­court trente œuvres cen­trales dans l’his­toire de la musique contem­po­raine, et pour cha­cune d’elles pro­pose quelques élé­ments de la par­ti­tion, et détaille l’ob­jet de la pièce. Un peu loin de la créa­tion sonore, il consti­tue tout de même des élé­ments de réflexions sur les ques­tions de rythme, de struc­ture, d’é­cri­ture et de com­po­si­tion.

Les fous du son, Laurent de Wilde (2016)

fous-du-son

Il y a quelques mois, j’a­vais par­lé ici de ce livre, dans un billet consa­cré à la musique élec­tro­nique. Avant de lire ce livre, j’a­vais du mal à com­prendre ce qu’é­tait un syn­thé­ti­seur, pour­quoi c’é­tait un ins­tru­ment inté­res­sant, ce qu’il per­met­tait de pro­duire… Main­te­nant, j’en ai un peu moins peur, jus­qu’à l’in­té­grer dans une créa­tion sonore récente.

Et après…

Évi­dem­ment, lire c’est impor­tant, mais il faut écou­ter aus­si, et faire.

Suite aux conseils de plu­sieurs amies, je suis en train d’é­cou­ter Grande tra­ver­sée : Women’s power, les nou­veaux fémi­nismes, une série pro­po­sée cet été par Char­lotte Bie­nai­mé. Plus loin dans le spectre, j’é­coute aus­si beau­coup Radio Mulot, une radio nan­taise, mani­feste poé­tique. Beau­coup de belles pro­po­si­tions. On peut aus­si aller fure­ter sur le perce-oreilles, un site qui agrège plein de conte­nus…

En ce moment, je suis en train de réa­li­ser le deuxième volet d’Inter­face, une fic­tion radio­pho­nique avec ma fille, et je com­men­ce­rai bien­tôt l’ha­billage de Sen­sa­tion, la nou­velle émis­sion que je com­mence cette année avec Lise et Cécile. Que du bon !

Et puis je pré­pare avec une grande assi­dui­té l’a­te­lier que je vais co-ani­mer cette année avec les gens de Radio Cam­pus, pour le Ser­vice Uni­ver­si­té Culture : l’a­te­lier balade sonore, avec un bel objec­tif de créa­tion sonore… Res­tez connec­tés !

Édit : la suite des lec­tures sur la créa­tion sonore, quelques semaines plus tard, à lire sur créa­tion sonore : conti­nuons à lire.